Tapisseries

Dès les arts-appliqués de Paris, Roger Blaquière eut un certain goût pour le textile

qui le conduira à réaliser à partir des années 70 de nombreuses tapisseries de lirettes.

Ces oeuvres se présentent comme de très grandes broderies sur toile de jute et

donnent le sentiment d’un certain pointillisme par leur texture,

le travail étant réalisé à l’aiguille et non tissé.

Les dernières réalisations datent du milieu des années 80.